Rechercher

LE LASER VULVO-VAGINAL

Plongée dans l'intime. Avec l'âge, les suites d'une grossesse, la peri-menopause ou la menopause ou encore suite à des traitements médicaux agressifs comme par exemple pour un cancer du sein, des dérèglements hormonaux et des troubles fonctionnels de la vulve et du vagin peuvent causer beaucoup d'inconforts quotidiens et sexuels dont les femmes parlent peu. Le laser fractionné CO2 en application vulvo-vaginal est une solution.





Qu'est ce que c'est?


Une technique de rajeunissement fonctionnel de la vulve et du vagin sans hormones. Pour bien comprendre, un peu de sciences.

Les conditions physiologiques optimales de la muqueuse vaginale dépendent de la richesse en eau de la matrice extracellulaire et aussi de fibres collagènes bien structurées. Durant la ménopause ou tout état de carence estrogénique comme beaucoup de femmes ayant eu un cancer du sein (mais aussi une majorité de femmes ménopausées ne recevant pas d’estrogènes sous quelque forme que ce soit), les fibroblastes de la muqueuse vaginale sont «en repos métabolique» sous l’état de fibrocytes. Le laser fractionné CO2 a démontré sa capacité à activer fonctionnellement les fibroblastes de la muqueuse vaginale.

Cette émission active, au sein des fibroblastes, une protéine spécifique de collagène. L’action du Laser CO2 peut donc se résumer en une réactivation des fibrocyte en fibroblastes fonctionnels.

Ces fibroblastes retrouvent leur capacite de synthese du collagene et leur activité fonctionnelle. Les plus utilisés en France sont le Mona Lisa Touch de Deka, Alma Laser ou Gynelase®.


Pour qui?


Pour celles qui sont gênées au quotidien par des déséquilibres fonctionnels de la sphère vulvo-vaginale au quotidien et dans leur vie sexuelle, celles atteintes du Syndrome Génito urinaire de la Ménopause (SGM) - appelé autrefois Atrophie Vulvo-Vaginale ou qui subissent des symptômes handicapants comme secheresse vaginale aiguë, incontinence urinaire modérée, douleurs pendant les rapports, irritations et multiples infections. Tout particulièrement pour celles qui ne peuvent ou ne souhaitent pas recevoir de traitements hormonaux.


Le déroulement?


Le médecin va insérer un tube de 2 cm de diamètre dans le vagin jusqu’au col de l’utérus. Ce tube est ensuite retiré progressivement, cm par cm à mesure qu’il envoie un rayon laser sur la paroi vaginale. Le tout sans anesthesie car indolore.


Combien de seances?


Il faut compter 2 à 3 séances, parfois 4, espacées d’un mois, avec généralement une séance de rattrapage entre 8 à 15 mois plus tard.


Resultat?


Un vagin est une vulve rajeunit fonctionnement mais également, petit bonus visuellement. On retrouve une intimité et une vie sexuelle plus confortable. Les résultats sont très positifs dès la première séance, avec une amélioration des symptômes de l’ordre de 30 à 40%, les séances suivantes en apportant en général encore 5 à 15% à chaque fois.


Prix?


300-450€ la séance, non remboursé pour le moment


Effets secondaires?


Les effets secondaires sont quasi inexistants et pour l’instant, aucune complication n’a encore été répertoriée, laissant présager qu’elles sont exceptionnelles. Les contre-indications sont peu nombreuses : muqueuse infectée (herpès, mycose) et cystite.



Sources: Revue Genesis, US National Library of Medicine National Institutes of Health

50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout